ARCh

L’Unité de Recherche ARCh (Adaptation, Résilience et Changement) étudie les processus psychologiques, sociaux et sociétaux impliqués dans les trajectoires individuelles et collectives. Considérant que le comportement humain résulte d’une adaptation progressive et mutuelle entre la personne et son environnement, trois niveaux d’analyse sont intégrés, selon la spécificité de chacun, à l’approche psycho-sociale des trajectoires : les individus (en ce compris les groupe d’individus, les institutions), le temps (biologique, biographique, subjectif, social, professionnel,…) et les contextes sociaux.

Dans une perspective écologique du développement, les changements, également dénommés «transitions écologiques », traduisent les modifications de la position d’une personne et/ou des organisations dans le système écologique lorsqu’elle change de rôle et/ou de milieu. Le parcours d’une personne et/ou des systèmes sociotechniques sont rythmés et émaillés de « transitions écologiques » : crises, accidents, changements d’école, de travail, de statut, transition à l’âge adulte, parentalité, passage à la retraite,... Ces  transitions écologiques font partie du développement humain et des organisations ; les changements sont inhérents à toute évolution et associés à des temps de crise (au sens de déstabilisation) et de développement, en dépit d’adversités ou d’obstacles, et selon les opportunités (ou à la faveur de celles-ci). La résilience peut être considérée comme un de ces processus dynamiques et évolutifs, elle peut concerner un système, une institution, un individu.

L’analyse des processus d’adaptation, de résilience et de changement peut dès lors être considérée comme un paradigme, c’est-à-dire un cadre général qui oriente le chercheur dans ses choix méthodologiques, ontologiques et épistémologiques.

Actualités

Le 4ème congrès mondial sur la résilience aura pour thème « Pratiques basées sur la Résilience ».
Dossier "Violences conjugales et justice pénale" dans la revue Champ Pénal (2017). Sous la direction de Fabienne Glowacz et Charlotte Vanneste.
Le réseau de recherche IPV-PRO&POL (Intimate Partner Violence: impact, processes, evolution and related public policies in Belgium) a le plaisir de vous inviter à son événement inaugural. Elisa HERMAN. Jeudi 30 novembre 2017.
Vendredi 16 juin 2017 : 9h30-12h00 (Salle François DUYCKAERTS). Avec la Professeure Anne SPECKHARD, psychologue Directrice "Centre International pour l’étude de l’Extrémisme Violent" (ICSVE), Université de Georgetown, Washington, USA.
S'abonner à ARCh - Adaptation Résilience Changement RSS